Un exutoire de plus…

 

Un exutoire pour tenter de libérer ses peines,
pour tenter de soulager ses souffrances,
pour libérer son esprit et/ou son cœur,
pour exprimer ce que l’on ne veut ou ne peut pas dire,
pour exprimer parfois ce que l’on n’ose pas, ou plus…

Wolf howling at the full moon

Contrairement à ce que certain(e)s pourraient penser, on a tous besoin de s’exprimer, de « vider son sac », à un moment ou un autre.

Et c’est tout à fait humain.

Selon les jours, les humeurs sont changeantes : déprime, colère, joie, mélancolie, etc. et les propos sont exprimés en conséquence, propos qui peuvent parfois être exagérés mais qui restent spontanés et doivent être assumés.

Certain(e)s appelleront des amis pour se confier d’autres ne diront rien et garderont tout pour eux (à tort, bien évidemment, puisque c’est « s’empoisonner » l’esprit et s’emprisonner également).

Il y a ceux qui iront se défouler en allant consulter un spécialiste.

Ou bien ceux qui coucheront sur papier, ou via un clavier, ce qu’ils ressentent, ce qui les ronge intérieurement : une sorte d’exutoire, en somme.

010292551_10205977151572814_6601788210158920450_n

N. W.

Libre de comprendre |
Lilwhite ANA |
Serelever |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gwenolila
| Livia
| Journaldesoumiselaurence